Les couches jetables "écolo" ne sont pas si clean que ça !

couches lavables

60 millions de consommateurs publie ce mois-ci un nouveau comparatif sur les couches jetables et les substances potentiellement toxiques pour nos bébés qu'elle contiennent. Mauvaise surprise depuis le dernier comparatif réalisé il y a quelques mois :

certaines marques à l'époque bien notées comme les couches Love & Green sont aujourd'hui moins "clean"... 

Le moment peut-être de retourner voir du côté des couches lavables, afin d'être vraiment sûr(e)s de ce que nous mettons au contact du siège de nos bout de chou !

Compliqué me dîtes-vous ? Non, pas vraiment ! Certains modèles sont vraiment simples d'utilisation comme les couches Hamac, et les Pop in de Close : il s'utilisent exactement comme des couches jetables (on enlève une couche sale pour en remettre une autre : juste deux velcro pour fermer la nouvelle couche, et c'est bon), et contrairement à ce qui existait autrefois ces couches ne font pas un "popotin" énoooooorme à bébé. 

Leur constitution ? Une nacelle étanche à l'extérieur (ce qu'on voit de la couche), un absorbant amovible à l'intérieur, et un voile tout doux en cellulose sans chlore ni parfum entre l'absorbant et les fesses de bébé.
Côté pratique pour le changement de couche, rien de très sorcier, c'est juste une petite habitude à prendre : quand la couche est remplie, s'il y a une selle on retire le voile jetable qui a retenu la selle et protégé l'absorbant et on jette ce petit "paquet cadeau", puis on met nacelle et absorbant dans un petit sac étanche jusqu'à la lessive du soir, et on met une couche propre à bébé. S'il n'y a qu'un pipi, on met juste l'ensemble de la couche sale dans le sac étanche : pour le coup, ça se gère EXACTEMENT comme la couche jetable !
Le soir, on démonte les couches pour permettre un bon nettoyage des 3 éléments : nacelles, absorbants, voiles (les voiles peuvent se laver plusieurs fois), et on met dans la machine à laver avec le reste du linge sale de la maison. Le savon fera le travail comme avec le reste du linge. Seul ajout : pour l'aspect anti-bactérien, vous mettrez 3-4 gouttes d'huile essentielle de Tea tree dans votre boule à lessive, avant de mettre celle-ci dans le tambour.
En fonction de la marque et de la composition des absorbants choisis, les couches pourront être sèches le lendemain matin pour l'utilisation du jour : les couches Hamac avec absorbants microfibres sont certainement parmi les plus rapides à sécher.

Pas si compliqué que ça, bon la santé de bébé, et bon pour l'environnement car ce sera autant de couches enfouies ou incinérées en moins ! (entre 0 et 2 ans et demi, un bébé produit 1 tonne de couches jetables ! Et chaque couche va mettre… 500 ans à se dégrader !). 
Pourquoi se priver alors ?

Ah oui, le portefeuille me dîtes-vous ! L'achat initial des couches lavables est, certes plus coûteux, mais cela ne revient au final pas si cher que ça si on fait le calcul du coût des nombreuses couches jetables qu'on consomme quotidiennement pendant plus de deux ans ! C'est même vraiment moins cher d'utiliser des couches lavables, si on en croit l'étude faite par Verbaudet : http://www.planet.vertbaudet.com/couches-jetables-couches-l…

Et puis rien ne vous empêche de panacher les types de couches, pour associer côté pratique, portefeuille, santé de bébé et soin de la planète : les couches lavables en semaine, les couches jetables le WE ou en vacances ou quand vous êtes trop fatigué(e)s pour gérer une lessive de couches sales. 
Hamac fournit un petit outil qui permet d'évaluer le budget et l'impact écologique selon qu'on utilise 0, 25, 50, 75 ou 100 % de couches lavables : 
http://www.couches-lavables-ou-jetables.com/

A vos calculs !

 

#acteurdevotresante #bebe #couches #coucheslavables #couchesjetable