Les graisses insaturées : pourquoi, comment

Huile olive

Hier je vous parlais des graisses saturées, qu'il faut avoir dans son alimentation mais en petite quantité seulement, et à consommer bio de préférence.

Aujourd'hui je vous parle des FAMEUSES graisses insaturées.
Elles sont importantes car elles contribuent à notre souplesse générale, que ce soit au niveau articulaire ou au niveau de la membrane de nos cellules, qu'elles protègent le coeur et les artères, et nourrissent en particulier le cerveau et le système nerveux. Elles ont aussi un rôle dans la fabrication des hormones, dans le transport de certaines vitamines (comme la vitamine D), elles luttent contre le dessèchement et le vieillissement de la peau, et certaines ont en plus une action anti-inflammatoire ! N'en jetez plus, je suis sûre que je vous ai convaincu(e) ! 

Alors, sans vous faire un cours de chimie qui serait bien rébarbatif sur ces graisses insaturées, il faut savoir qu'il en existe 3 sortes principales, et qu'on a besoin des 3 au niveau de notre organisme : les omega-9, les omega-6 et les omega-3.
Règles générales pour ces lipides : il faut les consommer bio le plus possible, et pour ceux extraits des végétaux (les "bonnes huiles"), il faut les choisir en première pression à froid

Où les trouve-t-on alors ?
- Les omega-9 on les trouve principalement dans l'huile d'olive, 
- Les omega-6 dans l'huile d'arachide et de tournesol,
- Les omega-3 dans les huiles de colza, noix, et cameline, dans les poissons gras (sardines, maquereaux, saumon, thon), et dans les oléagineux 
"à croquer" (amandes, noisettes, noix, noix de cajou, noix du brésil, pistaches...)

En général, les omega-6 on en a déjà assez indirectement dans notre alimentation moderne, on sera donc plutôt attentif à consommer régulièrement des omega-9 et des omega-3.

Pour la cuisine, il n'y en a qu'une à utiliser : l'huile d'olive ! C'est quasiment la seule huile qui supporte d'être chauffée, toutes les autres sont dénaturées à la chaleur, et changent ainsi de forme dans l'espace, ce qui diminue énormément leur intérêt santé!
Ceci est valable aussi pour leur conservation : les huiles à omega-3 doivent être conservées au réfrigérateur une fois ouvertes, à l'abris de l'air, de la lumière, et de la chaleur. 
Donc la bouteille d'huile d'olive, vous la stockez près de vos plaques de cuisson, prête à être utilisée, et l'huile de noix, zou, au frigo, jusqu'à ce que vous fassiez une vinaigrette à servir immédiatement !

Les quantités ? Pour un adulte, il faut au total entre 3 et 4 cuillers à soupe d'huile par jour ! Eeeeeeeeeh oui ! Mais attention, le ratio entre les huiles est important : sur ce total, il faut 1/3 d'omega-9 (huile d'olive donc) et 2/3 d'omega-3 (colza, noix, cameline)
Si vous cuisinez à l'huile, vous avez déjà quasiment votre dose quotidienne, il ne vous reste plus qu'à rajouter un filet d'huile de colza ou de noix sur vos crudités, ou pour agrémenter vos légumes / riz / pâtes après cuisson, et le tour est joué !

Vous avez peur de grossir "avec tout ça" ? Au contraire ! 
D'ailleurs le régime méditerranéen, qui fait la part belle à l'huile d'olive, est réputé pour être plutôt un régime amincissant.
Vous avez beaucoup plus de chance de grossir en mangeant des graisses saturées (surtout si avec votre fromage vous mangez du pain et buvez du vin, et si avec votre viande vous mangez des frites...  ) que des graisses insaturées ! Car les graisses saturées sont vues par l'organisme principalement comme une source calories et utilisées comme telle (ou stockées si pas utilisées), alors que les graisses insaturées ont beaucoup plus de rôles au niveau de notre physiologie : celles-là, on va les consommer, même si on ne fait pas un marathon tous les jours ! 

#acteurdevotresante #naturopathie #bonslipides #omega3 #omega6#omega9 #huiledolive #graissesinsaturees