Qu'est-ce que la naturopathie ?

famille

 

Définition de la naturopathie

Quand on me demande ce qu'est la naturopathie, j'aime donner cette définition que je trouve très claire : la naturopathie est une médecine naturelle qui répond à deux questions :

  • La première est "Qu'est-ce que je peux faire pour ne pas tomber malade ?",
  • La seconde est "Si je suis malade, qu'est-ce que je peux faire pour aider mon organisme à se rétablir ?"

Le principe de la naturopathie est donc simple : l'idée est  d'intégrer dans son quotidien des éléments d’hygiène de vie correspondant aux besoins de notre organisme, c'est à dire adaptés à notre physiologie et à notre vitalité du moment.

=> La naturopathie peut donc bénéficier à tout le monde !

 

D'un point de vue administratif, l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques.

C’est sur ces bases que le Bureau International du Travail l’a officiellement enregistrée en 1968 et que de son côté, l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également. Selon l’OMS, "la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques''.

Que fait un naturopathe ?

Porteur de vitalitéEn pratique, un naturopathe est un éducateur de santé qui conseille sur les habitudes de vie à intégrer pour avoir une bonne vitalité. Un point fondamental, car sans vitalité, l'organisme ne peut pas s'adapter à son environnement, et "tire sur la corde", ce qui amène progressivement de l'inconfort et des troubles mineurs, puis des pathologies fonctionnelles  - des dysfonctions de systèmes ou d'organes qui peuvent être corrigées pour revenir à la santé, et si la situation dure encore des pathologies lésionnelles, c'est à dire des maladies entraînant des dégâts définitifs, et dégénératives.

La naturopathie s'intègre ainsi très bien avec les médecines douces (comme l'homéopathie ou l'acuponcture) et la médecine conventionnelle (la médecine allopathique) car elle soutient l'organisme au sens large ce qui favorisera le retour à la santé, en complément des traitements ciblés, homéopathiques ou allopathiques.

Les 5 piliers

Jus de ftuisLa naturopathie repose sur 5 piliers : le vitalisme, l'humorisme, l'hygiénisme, le causalisme, et l'holisme. Ces termes peuvent paraître complexes mais les concepts sont simples : notre organisme est en permanence à l'écoute de l'environnement extérieur et intérieur et doit s'adapter. Il ne peut le faire que si ses "batteries" sont chargées, et qu'il a donc de la vitalité (vitalisme). Cette vitalité ne peut être mise à la disposition des systèmes et organes que si nos humeurs (au sens hippocratique du terme) circulent bien : le sang, la lymphe doivent être fluides, circulants et nutritifs (humorisme). Pour cela, nous nous devons d'avoir une hygiène de vie adaptée à notre physiologie (hygiénisme). En cas d'écarts répétés de ce chemin idéal, des troubles puis des pathologies s'installent : il faut alors remonter à la cause initiale pour réellement résoudre le problème (causalisme), en prenant en compte la dimension complète de l'être (holisme) car nous ne sommes pas que des êtres de chair et de sang, nous avons aussi des émotions et des pensées qui peuvent nous affecter sur le plan physique  - et inversement.

Le choix de la cure

CureLors de sa consultation, le naturopathe évalue la vitalité de la personne venue le voir. Il étudie ainsi sa constitution avec l'analyse de sa morphologie et avec une analyse d'iridologie par exemple. Puis le naturopathe regarde la façon dont l'organisme du consultant a évolué au fil des années, y compris à travers une discussion détaillée sur les antécédents médicaux, ce qui permet de mettre en lumière les mécanismes physiologiques potentiellement fragilisés au fil du temps. Pour terminer, le naturopathe évalue la vitalité du moment avec différents outils dont certains sont similaires à ceux utilisés par d'autres médecines traditionnelles, comme la prise de pouls chinois (à ne pas confondre avec la prise de pouls de la médecine allopathique).

Avec cette analyse en main, le praticien de santé naturopathe est en mesure de proposer une cure qui peut être soit une cure de revitalisation, soit une cure de détoxification, soit une cure anti-radicalaire, ou éventuellement une combinaison de deux de ces cures. Pour cela il construit un programme d'hygiène vitale (PHV, document remis à la suite de la consultation) personnalisé, qui s'appuie sur 10 techniques dont les principales sont l'alimentation (éventuellement aidée au rééquilibrage à l'aide de compléments alimentaires), une mise en mouvement choisie, et l'accompagnement de la dimension psycho émotionnelle . En complément, le PHV conseillera des pratiques telles que le massage bien-être, l'utilisation de l'eau (bains et douches variés), les techniques réflexes (réflexologie plantaire, auriculaire, endo-nasale), les techniques de respiration... Une question qui revient souvent est aussi de savoir si un naturopathe fait de l'aromathérapie ou de la phytothérapie. La réponse est la suivante : un naturopathe proposera souvent dans le cadre des actions complémentaires de son PHV d'utiliser des plantes sous diverses formes (tisanes, huiles essentielles, bourgeons, fleurs de Bach...) afin de soutenir le terrain et d'aider l'organisme à se ré-équilibrer, mais il ne substituera pas à l'action médicamenteuse prescrite par le médecin.